Personnel

L’anxiété, notre meilleure amie!

on

 

T’es malade!

Ne me fais pas croire qu’il y a du positif dans l’anxiété…ça me pourrit la vie!

Peut-être que présentement l’anxiété vous pourrit la vie mais, c’est que vous n’avez pas encore compris son utilité. Nous allons parler de la mécanique du cerveau relativement à l’anxiété afin que vous compreniez le processus derrière les symptômes.

Vous verrez la définition, la réponse du corps, les manifestations physiques etc…

Commençons par le début…

L’anxiété est, par définition, un état d’appréhension ou de peur résultant de l’anticipation réelle ou imaginaire d’une menace, d’un événement ou d’une situation.

C’est une des plus courantes émotions expérimentées par l’être humain. Certes, les symptômes varient selon l’intensité, mais l’émotion est couramment vécue.

Dans les cas d’une crise de panique, des vertiges, une vision trouble, le souffle court ne sont que la pointe de l’iceberg!

Quand ces sensations se présentent et que les individus ne comprennent pas pourquoi, ils croient qu’ils sont en train de devenir fous ou qu’ils ont un sérieux problème mental. La sensation de perdre complètement le contrôle peut sembler très réelle et en même temps très terrifiante.

En simplifiant à l’extrême, l’anxiété est une réponse à un danger ou une menace.

Le rôle de l’anxiété est de vous protéger

Si vous aviez été à la place de vos ancêtres quand ils étaient face à un danger comme une attaque de bête féroce, vous auriez été bien content de posséder ce réflexe, n’est-ce pas?

Quand vous vivez une situation de danger concernant votre vie, trois choix s’offrent alors à vous; figerattaquer ou vous sauver!

Le mécanisme mis en place servait à vous protéger des dangers et vous allez comprendre pourquoi bientôt.

Ce qui se passe chimiquement dans votre cerveau quand vous êtes confronté à un danger (qu’il soit réel ou imaginaire) : le cerveau envoie un signal au système nerveux.

Le système nerveux est responsable de gérer 2 systèmes distincts :

  • Le système sympathique est celui qui est responsable de préparer votre corps à l’action
  • Le système parasympathique est celui responsable du retour au calme

Le système sympathique est responsable de libérer de l’adrénaline des glandes surrénales au niveau du rein. Malheureusement, quand le processus débute, il est très difficile de l’arrêter d’un coup.

Après un certain laps de temps, le système parasympathique est mis en action. Son rôle consiste à un retour normal des fonctions du corps une fois le danger écarté. Une chance que notre cerveau est un peu plus malin que nous…il en vient à réaliser qu’il n’y avait en fait aucun danger. Quelle intelligence ce corps!!!

Une chose pour vous rassurer, c’est qu’à chaque seconde de votre vie, votre corps travaille à vous garder en vie ! Et ça c’est une bonne nouvelle! Vous avez un doute ? Essayer ceci. Retenez votre respiration aussi longtemps que vous le pourrez. Aussi fort votre mental est-il, jamais vous ne pourrez vaincre la force et la volonté de vivre de votre corps. Et une dernière chose pour vous rassurer, personne n’est jamais mort de l’anxiété ou d’une crise de panique.

Donc, si lors de votre prochaine crise vous ne faites absolument rien en sachant que tout reviendra dans l’ordre naturellement, c’est ce qui arrivera!

En attendant de prendre action et de régler le pourquoi de l’anxiété, sachez que tout rentrera dans l’ordre que vous paniquiez ou non.

Les effets cardiovasculaires

L’activité dans le système nerveux sympathique, augmente votre rythme cardiaque, accélère la circulation sanguine et s’assure que tout votre corps est bien oxygéné et que les toxines produites sont évacuées. N’oubliez pas que si vous devez vous sauver, vos muscles doivent être oxygénés pour passer à l’action!

Si vous deviez être victime d’une vraie attaque, le sang naturellement irait dans des zones actives comme les cuisses, les biceps et diminuerait de la peau, des doigts et des orteils car ce ne sont pas des parties nécessaires. C’est pour cette raison que certains individus peuvent se sentir engourdis, ressentir des picotements ou fourmillements. Qui font encore plus paniquer car ce pourrait être des signes précurseurs d’une crise cardiaque!

Les effets sur la respiration

Une des effets les plus paniquant est sûrement le serrement au niveau de la gorge et de la poitrine qui cause la peur de suffoquer. Est-ce qu’une attaque peut vous faire suffoquer ? NON

Une attaque de panique est associée à une augmentation de la vitesse et de l’amplitude de la respiration. C’est très important pour la défense du corps d’avoir plus d’oxygène pour être préparer à passer à l’action. Les sensations associées à cette augmentation sont

  • Essoufflement
  • Hyperventilation
  • Sensation de suffocation, d’étouffement
  • Et éventuellement, douleur et serrement dans la poitrine

Et vu que l’augmentation de la respiration s’effectue, il y a une diminution de l’apport de sang dans le cerveau, ce qui cause

  • Vertiges
  • Vision trouble
  • Confusion
  • Sensation d’irréalité
  • Et bouffées de chaleur

Autres effets sur le corps

Les effets produits par la mise en marche du système sympathique peuvent être

  • Dilatation des pupilles
  • Diminution de la salivation, donc sensation de bouche sèche
  • Diminution de l’activité digestive, donc nausées et sensation de lourdeur au niveau de l’estomac et éventuellement constipation
  • Tremblements intérieurs et extérieurs
  • Fatigue extrême
  • Difficulté de concentration

 En conclusion

Il est certain que votre corps est exceptionnellement bien constitué et capable de gérer n’importe quelle situation. Par contre, faire de l’anxiété ou des crises de panique est très désagréable et peut même conduire à la dépression et aux idées suicidaires.

Alors si vous ou vos enfants en souffrez, n’hésitez pas à consulter. En coaching, nous allons travailler la gestion du stress et des émotions et en moyenne une dizaine ou quinzaine d’heures est nécessaire pour améliorer grandement la situation.

 

About Nancy Laforest